Overblog
Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
LE SOUFFLE ET LE MOT

Vient de paraître

17 Septembre 2016, 09:37am

Publié par Irène DUBOEUF

Vient de paraître
Trois poèmes inédits sont parus dans la revue

Comme en poésie

Numéro 67
septembre 2016
ISSN 1620-1213

Voir les commentaires

Vient de paraître

12 Septembre 2016, 16:00pm

Publié par Irène DUBOEUF

Vient de paraître
Un poème extrait de La barque étoilée, recueil en cours d'écriture, vient de paraître dans la revue DÉCHARGE.
Numéro 171
septembre 2016

ISSN 02493012

ISBN 979-10-91548-11-3

Voir les commentaires

A L'ETRANGER

14 Août 2016, 08:37am

Publié par Irène DUBOEUF

A L'ETRANGER

Des extraits de la version italienne de Roma sont parus dans le numéro 83 de la revue

IL NOTIZIARIO

Academia Internazionale di Arte Moderna
Roma
ITALIA
AIAM
Trimestriel d'Art et Culture
Juin 2016
Format : 21 x 31 cm

Pour feuilleter la revue, cliquer sur la photo ci-contre.

Voir les commentaires

DANS LA REVUE "SOUFFLES"

14 Août 2016, 08:28am

Publié par Irène DUBOEUF

DANS LA REVUE "SOUFFLES"
Des poèmes de La barque étoilée sont parus dans le numéro "ô fil de l'eau" de la revue Souffles.
128 auteurs, 18 plasticiens et photographes ont apporté leur contribution aux côtés de Philippe Delaveau, Bernard Jakobiak, Vénus Khoury-Ghata, Eric Orsenna, Pierre Oster, Yves Rouquette, Raúl Zurita (Prix national de Poésie au Chili) avec la contribution du Conservatoire du Littoral.
Revue Souffles N°250-251
ô fil de l'eau
Les écrivains méditerranéens
ISBN 978-2-900650-71-4
EAN 9782900650714
Format : 15x21 cm
Pages : 512
Achevé d'imprimé décembre 2015

Voir les commentaires

MAISON de la POÉSIE de la Drôme

13 Août 2016, 08:34am

Publié par Irène DUBOEUF

MAISON de la POÉSIE de la Drôme

Des poèmes sont parus dans RIVAGES

Editions de l'Aigrette
Maison de la poésie de la Drôme
ISBN 978-2-9552041-1-5
Illustration Karine Veyres
Format :15x21 cm
Pages: 50
Parution février 2016

Voir les commentaires

Biobibliographie

28 Juin 2016, 15:49pm

Publié par Irène DUBOEUF

Biobibliographie

Photo: Pascal Bigay

Irène DUBŒUF vit à Saint-Etienne, sa ville natale. Enseignante, puis chargée de la culture et la communication dans l'enseignement supérieur, elle entre en écriture dans les années 2000 avec la poésie à laquelle elle ajoute, à partir de 2003, les nouvelles. La plupart de ses textes sont récompensés dans les concours.

 

Le Pas de l’ombre paraît en 2008 aux éditions Encres Vives suivi par La Trace silencieuse en 2010 aux éditions Voix d’encre. Une suite poétique qui reçoit l'année suivante les prix Georges RIGUET, Amélie MURAT et Marie NOEL. 

Le musicien Bruno LUCENTI (1) crée pour elle un accompagnement pour les lectures de La trace silencieuse.

 

En 2011, elle est invitée au Festival de poésie contemporaine de Massiac ainsi qu'à la médiathèque de Die pour une lecture musicale de La trace silencieuse avec Alain BLANC, éditeur, et Michel VERDET, peintre et illustrateur du recueil,  puis participe à la "Scène aux poètes" du Marché de la poésie de Saint-Martin d'Hères organisé par la Maison de poésie Rhône-Alpes.


En 2012, elle fait l’objet d'une série d'émissions sur Radio Altitude Clermont-Ferrand (La voix des poètes) et participe aux Moments poétiques d’Aurillac en tant qu'auteure invitée.


En mars 2013, l'exposition "Talents de femmes, femmes de talents" (Mission locale de Saint-Étienne) lui offre l'occasion de valoriser les liens qui unissent poésie, peinture et musique tandis qu’à l'automne, un nouveau recueil, Triptyque de l'aube, Grand prix de poésie de la ville de Béziers, paraît aux éditions Voix d'encre. Il est illustré par Michel VERDET. Bruno LUCENTI en crée l'accompagnement musical ; Hervé MARTIN  publie une note de lecture sur le site d'"Incertain regard" et sur celui de la Maison de la poésie de Saint-Quentin en Yvelines.

A la même époque, le musicien grec Alexander Pappas découvre ses poèmes et compose un accompagnement pour  "L'heure où les roses enflammeront la nuit".

 

Au Printemps des poètes 2014 l'OPSIS de Roche la Molière propose une lecture ainsi que l’exposition des originaux de Michel VERDET réalisés pour le Triptyque de l'aube. Irène Duboeuf est également invitée au Marché de la poésie de Bordeaux pour une présentation du recueil tandis qu'un poème de La trace silencieuse paraît dans l'anthologie "Vibrations en partage" de Jean Louis CLARAC, aux éditons La Porte des poètes (Paris).

 

2015 : Roma paraît aux éditions Encres vives. Publication de Vox libris  dans le recueil collectif Il n'y a pas de meilleur ami qu’un livre   aux éditions Voix d’encre. Rédaction de la préface de Paroles des forêts de Pascal Mora pour les éditions Unicité.
Participation aux Coïncidences poétiques d'Irigny (69),  une lecture en compagnie du poète Saleh DIAB.

Alain Wexler (revue Verso) l'invite pour une lecture salle Bourgelat à Lyon.

 

2016 : deux extraits de Brûler la cendre (recueil inédit) suivis d'une présentation par Pierre Perrin paraissent dans la rubrique "découvertes" du n.4 de la revue Possibles tandis que des extraits de La barque étoilée sont publiés dans l'anthologie Rivages (éditions de l'Aigrette, Maison de la poésie de la Drôme) et dans le numéro ô fil de l'eau de la revue Souffles.

Un extrait inédit de la version en italien de Roma, finaliste du Trophée international Medusa Aurea, paraît dans la revue Il Notiziario n.83, de Académie internationale d'Art Moderne de Rome.


Irène DUBOEUF a publié – entre autres –  dans les revues Arpa, Décharge, Recours au poème, Voix d'encre, Soleils et cendre, Multiples, Comme en poésie, Écrits...vains, Incertain regard, 17 secondes, PossiblesVerso, Terres de femmes, Harfang, Brèves...

 

Membre de plusieurs associations littéraires et de l'ARALD, elle anime depuis six ans un atelier d'écriture, propose des lectures dans des librairies, médiathèques etc. et intervient à l'Université Jean Monnet (Université pour tous) où elle donne des conférences sur la poésie.

 

 

 


[1] Bruno LUCENTI, compositeur et arrangeur de Gérard PITIOT, a entre autres enregistré pour France Culture « Féminins poèmes » (accompagnement de textes de Vénus Khoury-Ghata, Colette Nys-Masure, Tanella Boni, Ghyslaine Goulley-Leloup, Mireille Fargier Caruso, Marie-Chlotilde Roose) dans le cadre du Printemps des poètes.

 

 

 

Poème paru dans la revue 17 Secondes (n.5 de juillet 2014)

Poème paru dans la revue 17 Secondes (n.5 de juillet 2014)

Voir les commentaires

LECTURES - RENCONTRES

14 Mai 2016, 08:53am

Publié par Irène DUBOEUF

LECTURES - RENCONTRES
à la médiathèque
de Saint-Héand (Loire)
Lecture de nouvelles ponctuées de poèmes, suivie d'un échange avec le public.
Les nouvelles :
- Noiraud de Mireille Moulin, inédit
- Inaperçu avant impression de Noël Liotard, inédit
- La rumeur de Jean-Claude Delarbre, 1ere version parue dans l'anthologie Mots à maux, éditions Les Grilles d'Or 2012.
Les poèmes :
- Qui es-tu
- Images du Laos
- Oser écrire (à paraître dans l'anthologie Flammes vives 2016)
de Marie-Ange Drougard
Irène Duboeuf, animatrice de l'atelier, lit des extraits de ses dernières publications :
- Roma, éditions Encres vives septembre 2015
- La barque étoilée, anthologie ô fil de l'eau - revue Souffles, Les écrivains méditerranéens, mars 2016.

Voir les commentaires

DANS LA REVUE VERSO

16 Décembre 2015, 09:59am

Publié par Irène DUBOEUF

DANS LA REVUE VERSO
" La rouille du soir consume les crêtes.
Sur le versant de terre et de cendre
On ne perçoit plus que ce geste de la main
Vers le plus haut sommet
Comme pour retarder le lent déclin du jour
Et ce rien
Qui invite au silence. "

Irène Duboeuf

Six poèmes viennent de paraître dans le numéro 163 de VERSO.

16 décembre 2015

Voir les commentaires

LECTURE A LYON salle Bourgelat

14 Décembre 2015, 10:00am

Publié par Irène DUBOEUF

LECTURE A LYON salle Bourgelat

Lecture à l'Invitation de la revue VERSO.

Voir les commentaires

VIENT DE PARAITRE

5 Décembre 2015, 10:35am

Publié par Irène DUBOEUF

Suite de poèmes
Suite de poèmes

ROMA

Irène Duboeuf
Editions Encres vives, collection Lieu
octobre 2015
"À l’intérieur de leurs palais tendus de pourpre
Où s’entassaient des urnes funéraires
Des princes survivaient dans l’embrasure du temps.
Du haut de leurs fenêtres
Ils regardaient la ville.
Les places foisonnaient de marchands d’amulettes
De chanteurs de rue, de faiseurs de prodiges
De vendeurs à la sauvette…
Assis sur les pavés de la précarité
Des sans-papiers tendaient la main."

Lire la note de lecture d'Hervé Martin sur le blog de la revue Incertain regard.

Voir les commentaires

1 2 3 4 5 6 7 8 9 > >>